Comment choisir une surjeteuse ?

Si vous appréciez particulièrement la couture, la surjeteuse est l’un des matériels les plus utilisés dans ce domaine. En effet, avec l’avancée de la technologie, de nombreux matériels font leur apparition sur le marché dans le but de faciliter le travail des couturières. Cet outil vous sera d’une grande aide que vous soyez un simple amateur de fils, un particulier ou une entreprise de couture.

Qu’est-ce qu’une surjeteuse ?

C’est une variante de la machine à coudre que vous pourrez utiliser pour vos travaux de couture. Généralement, elle ne remplace pas la machinetraditionnelle,mais elle est surtout réputée pour offrir une qualité de finition aux vêtements que vous aurez à charge de coudre.

Dans quel cas l’utiliser ?

Elle permet de faire des points de surjet quand il vous faudra assembler les vêtements. En utilisant une surjeteuse, vous pourrez vous assurer d’avoir une couture plus solide qui rend les bords de vos créations plus résistants. Il est possible de faire les points de surjet à la main ou en se servant d’une machine à coudre, mais le résultat obtenu diffère nettement par rapport à l’utilisation d’une surjeteuse.

Adaptée à tous les types de tissus (allant des tissus élastiques au tissus épais comme les jeans), elle permet aussi de faire des coupes en plus des rouleautés. Le surfilage sera l’option en plus vous permettant d’avoir un travail de couture soigné.

Quelles sont les caractéristiques à prendre en compte lors de son acquisition ?

Si votre projet consiste à choisir une surjeteuse, vous devrez prêter attention à certains détails pour entrer en possession de l’outil qui vous convient. Qu’elle soit neuve ou d’occasion, le prix n’est pas le seul facteur à prendre en compte dans votre choix.

Le nombre de bobines

La différence d’une surjeteuse avec la machine à coudre se situe au niveau du nombre de fils que vous pourrez utiliser. La surjeteuse à trois fils qui est la plus appréciée par les couturières est idéale pour faire du surfilage. Si elle est dotée de cinq fils, elle vous offre la possibilité de faire des points décoratifs sur vos tissus. Cette propriété lui confère le rôle de recouvreuse, permettant ainsi de faire des motifs en chaînette.

Il faut savoir que plus vous utilisez de bobines, plus vous obtenez un travail de qualité. Cependant, utiliser plus de fil revient à en consommer plus donc ce sera à vous de jongler entre la quantité que vous souhaitez utiliser quand vous aurez à faire votre choix.

Un enfilage automatique

Enfiler est un travail chronophage, mais demeure pourtant indispensable avant de coudre. En effet, lors de cette étape, vous devrez faire passer un à un les fils dans chaque aiguille qui compose votre outil. Cependant, il existe une technique d’enfilage qu’il faudra respecter et si vous manquez d’expérience, vous aurez du mal à vous retrouver.

Certaines surjeteuses sont de nos jours dotées de la fonction d’enfilage automatique afin de faciliter le travail des utilisateurs. Si vous devez choisir un outil sans cette option, pour éviter de vous tromper, privilégiez les surjeteuses munies de repères. Ces instructions sont généralement illustrées sous la forme d’image placée directement sur le corps de votre machine.

Une facilité d’utilisation

Certes, la surjeteuse est réglable, ce qui en fait son atout, mais la quantité de réglage à faire peut s’avérer épuisant. En effet, l’enfilage n’est pas le seul problème à résoudre. Il y a aussi la tension du fil afin d’éviter qu’il ne se casse en plein milieu de votre travail. Chez certaines machines, cette tension peut se régler automatiquement en fonction des tissus que vous aurez choisi de coudre. Vérifiez les accessoires livrés avec votre matériel, car il est important qu’il soit équipé d’un bac à déchets et d’un bras libre pour faciliter votre tâche.

C’est inutile d’acheter l’appareil si sa manipulation jugée compliquée finit par vous dissuader de l’utiliser à nouveau. De plus, il se peut que la couture soit pour vous une réelle passion et ce détail risque de tout gâcher.

Votre budget

Après avoir défini au préalable les caractéristiques que vous recherchez chez votre surjeteuse, vous devrez maintenant définir le budget que vous décidez d’allouer pour son achat. De ce fait, deux choix s’offrent à vous, ce qui exigera un temps de réflexion de votre part.

Si votre besoin de surjeteuse est immédiat, vous pourrez choisir d’éliminer petit à petit vos critères préétablis jusqu’à ce que votre budget soit respecté. Dans le cas contraire, vous pourrez reporter votre achat, quand vous aurez assemblé la somme nécessaire. Cependant, au fur et à mesure de votre attente, de nouveaux modèles apparaitront, rendant votre choix beaucoup plus difficile.

surjeteuse juki mo654de

Quelles sont les marques les plus connues ?

Que ce soit pour un usage domestique ou industriel, de nombreux fabricants vous proposent des modèles adaptés à vos besoins. Cependant, certaines marques ont su se faire un nom sur le marché des appareils de couture.

Les nouvelles marques

De nouvelles marques ont fait leur apparition au profit des débutants, car les nouvelles surjeteuses sont pourvues de plusieurs fonctionnalités et de plusieurs instructions faciles à comprendre. La Pfaff Hobbylock 2.0 vous attirera surement grâce à son design élégant et sa fonctionnalité vous permettant de choisir entre quinze points de couture. Par ailleurs, quelques pièces de rechange (disques de dévidages, lame de couteau) ainsi que des matériels d’entretien (tournevis, brosse à peluche, pincettes) seront livrés avec le matériel. Ce modèle reste particulièrement bruyant malgré qu’il soit le plus cher sur le marché, car il est considéré comme étant un modèle haut de gamme.

La Brother M343D est le modèle vendu à petit prix sans pour autant remettre en cause sa qualité. En effet, construite avec de l’acier inoxydable, cette surjeteuse dispose d’un système d’éclairage si vous avez quelques problèmes de vision. Les consignes d’utilisation sont schématisées sur le corps de l’appareil, mais ce modèle est aussi bruyant et peut présenter quelques problèmes au niveau des aiguilles.

La gamme Brother figure parmi les plus fiables, bien que certains modèles méritent aussi une attention particulière : la marque Janome qui élèvera votre esprit artistique, la marque Bernina qui vous donnera l’impression de ne faire qu’un avec votre surjeteuse et la marque Elna qui séduit par son côté ergonomique.

Les marques récentes

Bien que la Juki MO-654DE, de marque japonaise soit une marque récente, elle convient parfaitement aux débutants. D’ailleurs, elle convient plus aux usages domestiques, car elle est vendue à un prix qui reste à la portée des particuliers. Elle possède un système d’éclairage et demeure pratiquement silencieuse. Les matériaux utilisés pour sa construction ont été finement choisis dans le but d’assurer sa durabilité dans le temps, car elle a été fabriquée entièrement en métal.

Vous trouverez sur le corps de votre surjeteuse différentes instructions relatives à son utilisation et pour aller plus loin, un manuel d’utilisation vous sera fourni. Le principal inconvénient porte sur le fait qu’aucune bobine de fil ne vous sera remise lors de votre achat. De ce fait, vous serez obligé d’en acheter chez les vendeurs d’accessoires pour surjeteuse. Les statistiques de vente de cette dernière ne cessent de monter en raison des utilisateurs satisfaits qui n’hésitent pas à en témoigner.

Une surjeteuse dans le domaine industriel permet d’optimiser la production et c’est la raison pour laquelle de nombreux producteurs la privilégient aux machines à coudre. Cependant, elle peut aussi être utile chez soi pour personnaliser les vêtements. Les fiches des différents produits sont disponibles sur internet si vous voulez affiner vos recherches concernant la surjeteuse idéale. De plus, les prix y sont aussi affichés vous permettant ainsi d’estimer le budget à consacrer à votre achat.

Les anciennes marques

Deux marques connaissent toujours un franc succès auprès des utilisateurs malgré qu’elles aient existé depuis des années déjà. Ces derniers les apprécient particulièrement pour des raisons de confiance. Il s’agit des surjeteuses de la marque Singer et Toyota. Vous l’aurez compris, Singer est un grand producteur, car la majorité des machines à coudre dans le temps portait cette enseigne. Quant à Toyota, réputé surtout dans le monde de la voiture, cette marque s’est forgé un nom à travers la qualité de ses produits.

Deux modèles qui sont par ailleurs les moins chers sont mis en avant actuellement sur le marché : la Singer 14SH654 et la Toyota SLR4D. La puissance en fait la spécificité de ces deux types : 105W pour la Singer et 90W pour la Toyota pouvant ainsi vous permettre de maximiser vos temps de production si vous les utilisez dans vos industries textiles. Contrairement au modèle Singer, le modèle Toyota s’avère être trop bruyant risquant de vous mettre mal à l’aise quand vous travaillez.

De plus, les anciens modèles ne sont pas dotés des fonctionnalités comme les surjeteuses actuelles ce qui les rend plus difficiles à utiliser à moins d’être expérimenté. La Singer est économique et possède cette faculté d’être portative à l’aide d’une poignée, mais il n’est pas toujours évident de devoir déplacer en permanence un objet de 7,3 Kg. Votre surjeteuse Toyota sera prête à l’emploi dès que vous l’aurez acheté, car en cadeau vous gagnerez quatre cônes de fil déjà pré-enfilés sur la surjeteuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *