Comment fonctionne une surjeteuse ?

De nos jours, les magasins de couture mettent à disposition des utilisateurs différentes machines permettant de coudre. La machine à coudre n’est pas le seul outil utilisé en couture bien que ce soit la plus connue. Les professionnels utilisent des appareils plus performants comme la surjeteuse afin de la compléter. Sur le marché, les fabricants proposent des modèles performants et originaux dans le but de se démarquer de ses concurrents.

Quels sont les accessoires de la surjeteuse ?

Afin de remplir à la perfection son rôle qui consiste à couper, surfiler et assembler les vêtements, elle est équipée de plusieurs accessoires. Son fonctionnement se rapproche de celle de la machine à coudre, mais le résultat obtenu en fait toute la différence.

Accessoires spécifiques

Ce sont les pièces qui composent l’appareil et sans qui elle ne peut pas fonctionner correctement. Quand il s’agit de couture, les aiguilles sont indispensables et la surjeteuse en possède deux. Cependant, elles peuvent fonctionner séparément, car une aiguille suffit pour faire un point de surjet. Par contre, si vous voulez assembler vos tissus par la même occasion, vous devrez utiliser les deux aiguilles en simultané.

Pour ce faire, elles effectuent un mouvement rapide de va-et-vient. En dessous de vos aiguilles, vous retrouverez les boucleurs qui comme son nom l’indique vous permettront d’obtenir des boucles de surjet. Vous ne les verrez sans doute pas à moins d’ouvrir un capot, car elles se situent sous la machine. Ce seront ces fils qui à partir d’un ordre précis, seront enfilés dans les aiguilles. Le réglage de la tension de chacun de vos fils s’effectuera grâce à des boutons qui se situeront sur le corps de la machine.

Les réglages se feront en tenant compte du type de tissus que vous allez employer. Le couteau sera la pièce qui vous permettra de couper vos surplus de tissus sur les bords et vous pourrez le régler à la distance qui vous convient. Sur la paire de couteaux, celui d’en haut est mobile tandis qu’il est impossible de bouger celui du dessous.

Accessoires standards

Ce sont ceux que vous retrouverez aussi chez une machine à coudre et qui remplissent exactement les mêmes fonctions. Vous aurez à votre disposition le volant qui facilite le contrôle manuel de vos aiguilles ainsi que le porte-bobine pour y placer vos fils. Au cours de votre travail, vous aurez besoin d’entrainer votre tissu, mais avant cela, il faudra qu’il puisse tenir en place. Les griffes d’entrainement ainsi que le pied presseur assureront ce rôle.

Pour ce qui est de trainer le tissu, vous pourrez compter sur la différentielle de la griffe. Cette dernière est réglable de telle sorte que vous puissiez faire en sorte que le tissu à surjeter soit étiré ou au contraire groupé. Pour les tissus fins, il vous est conseillé de l’étirer contrairement aux tissus élastiques, car c’est mieux que vous le fassiez se grouper. Toutefois, le réglage à défaut se situe sur 1 et pour étirer, il vous suffira d’actionner le levier vers la gauche en allant en dessous de 1. Pour grouper, ce sera vers votre droite qu’il faudra déplacer le levier.

surjeteuse pfaff hobbylock 2.0

Comment elle fonctionne ?

Peu importe ce que vous avez décidé de coudre (tee-shirt, veste…), et peu importe le tissu que vous avez choisi (jersey, cuir…), votre surjeteuse vous permettra d’arriver à bout de vos entreprises. D’ailleurs, elle peut aussi bien servir dans des industries textiles que dans votre famille. D’ailleurs, peu importe leur marque, elles fonctionnent de la même manière.

Ses avantages

Elle ne choisit pas de tissus à travailler et vous permet un gain de temps considérable grâce à sa rapidité. De plus, la surjeteuse vous offre la possibilité de choisir entre plusieurs points de couture, tous de qualité. La couture obtenue est solide et résistante, préservant vos vêtements des effets du lavage. Idéale pour faire une finition de bonne qualité, elle possède cette capacité de ne pas déformer les tissus.

En fonction de la marque que vous aurez choisie, certains accessoires vous seront livrés avec votre machine. Ils ont été conçus dans le but de rendre l’outil plus ergonomique, mais surtout de faciliter le travail de son utilisateur. Certains modèles sont munis de bac de récupération qui réceptionne directement les résidus de tissus ainsi que les amas de poussières générées lors de l’utilisation de la machine.

Si vous n’avez pas de bac, vous serez obligé de nettoyer votre surjeteuse après chaque utilisation en vous servant d’un petit aspirateur. En effet, la poussière peut endommager vos pièces et votre surjeteuse ne sera plus opérationnelle, car elle aura besoin d’une réparation. Si vous avez une commande à livrer en urgence et que vous êtes obligé de travailler la nuit, pensez à choisir une surjeteuse possédant un système d’éclairage. D’ailleurs, la plupart des nouveaux modèles possèdent cette option.

Ses points faibles et ses limites

Aucun outil n’est infaillible, car chacun possède ses limites ainsi que ses inconvénients. La surjeteuse est plus compliquée à utiliser par rapport à une machine à coudre. Son prix élevé est justifié par les nombreuses fonctionnalités qu’elle possède. En effet, les surjeteuses à enfilage automatique par exemple coûtent plus cher que les surjeteuses où vous devez vous-même enfiler vos fils à la main.

Apprivoiser cet appareil demande aussi beaucoup plus de temps, mais vous pourrez améliorer vos compétences avec la pratique. La surjeteuse fonctionne exactement comme une machine à coudre, mais avec des fonctionnalités en plus. Ceci n’implique pas forcément que la machine à coudre devient inutile si vous avez une surjeteuse, car elles se complètent. En effet, seule cette dernière peut être utilisée pour poser la fermeture éclair et pour faire des boutonnières.

Acquérir une surjeteuse demande un sacrifice de votre part, car pour ce faire, vous devez faire d’énorme investissement. Cependant, dans le domaine industriel, elle est efficace et vous permettra de gagner en productivité. Si vous appréciez les vêtements faits maison, ce sera votre alliée la plus précieuse même si pour les pantalons, les robes et les chemises, vous devrez aussi vous servir d’une machine à coudre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *